Close
UNIX-FREEBSD

FreeBSD : Un géant invisible.

Fiable, robuste, performant… Il est installé sur certains smartphones. Ici, nous l’utilisons sur des serveurs.

 

Serveur dédié Dell FreeBSDLe système d’exploitation FreeBSD : Free pour logiciel libre, et BSD pour Berkeley Software Distribution.

Il est un proche cousin du système d’exploitation Mac OS X, car tous deux partagent le même noyau.

La famille des systèmes d’exploitation Berkeley Software Distribution (BSD) remonte au système Unix BSD créé dans les années 70 à l’Université Berkeley de Californie.

Si l’on compare aux distributions Linux, ces dernières sont construites autour d’un noyau (Linux) auquel est ajouté des applications et des utilitaires propres. FreeBSD, lui, est un système d’exploitation complet qui contient tout ce qui est nécessaire à son bon fonctionnement.

De part sa grande portabilité, on le retrouve dans un nombre important d’appareils quotidien, sans le savoir bien sûr…

 

Un peu d’Histoire :

Le premier système Unix fut mis au point par Ken Thompson dans les laboratoires Bell AT&T à Murray Hill dans le New Jersey aux Etats-Unis en 1965. Son but était de mettre au point un système d’exploitation interactif simple, nommé « Multics » (Multiplexed Information and Computing System) afin de faire tourner un jeu qu’il avait créé (space travel, une simulation du système solaire). Cela ressemble également au débuts du langage PHP : un projet personnel.

Comme il est l’usage aux USA (et de bon sens entrepreunarial)  un consortium fut créé autour de Multics : le MIT (Massassuchetts Institue of Technology), General Electric Co. et Bell Lab.

En 1969, Ken Thompson, toujours présent, a eu besoin de faire fonctionner son jeu space travel sur une petite machine qui possédait uniquement 4Ko de mémoire. Le système d’exploitation (OS) fut réécrit, en une version réduite de Multics appelée UNICS (UNiplexed Information and Computing Service), contractée par la suite en Unix.

Ainsi le 1er janvier 1970 est considéré comme étant la date de naissance du système Unix, ce qui explique pourquoi toutes les horloges système des systèmes d’exploitation Unix démarrent à partir de cette époque.

En 1979, l’évolution de l’OS s’accompagna, en autres, de :

  • la suppression du bridage lié à la taille des fichiers,
  • une meilleure portabilité du système (fonctionnement sur de nombreuses plates-formes matérielles),
  • l’ajout de nombreux utilitaires.

À partir de 1973, pour des raisons législatives, les sources du noyau Unix furent distribuées dans les universités à des fins éducatives.

1977 : des chercheurs de l’Université de Californie redéveloppent une version d’Unix à partir des sources fournies par AT&T afin de faire fonctionner le système sur leurs plates-formes VAX et la baptisent BSD pour Berkeley Software Developpement.

D’où les deux branches de développement des sources :

  • La branche d’AT&T qui allait devenir System V de UNIX System Labs (USL)
  • BSD (Berkeley Software Developpement) développé par l’Université de Californie

Puis AT&T mit les sources d’UNIX à la disposition des entreprises, ce qui fit apparaître un grand nombre d’UNIX-like :

  • AIX, Unix commercial basé sur System V développé en février 1990 par IBM
  • Sun Solaris, Unix commercial basé sur System V et BSD développé par SUN Microsystems
  • HP-UX, Unix commercial basé sur BSD développé à partir de 1986 par Hewlett Packard
  • Ultrix, Unix commercial développé par DEC
  • IRIX, Unix commercial développé par SGI
  • Unixware, Unix commercial développé par Novell
  • Unix SCO, Unix commercial basé sur System V développé dès 1979 par Santa Cruz Operations et Hewlett Packard
  • Tru64 UNIX, Unix commercial développé par Compaq

En 1983 la législation américaine changea et AT&T eût le droit de commercialiser son système Unix sous la forme commerciale « UNIX System V ».

En 1985, le professeur Andrew Tannenbaum, hollandais de son état, développa un système d’exploitation minimal, (Minix), pour enseigner la programmation système à ses étudiants, et en 1991 un étudiant finlandais, Linus Torvalds, développa (pour le plaisir), sur le modèle Minix, un OS capable de fonctionner sur les architectures de type 386 : Linux.

Actuellement, les deux familles de systèmes d’exploitation les plus populaires sont :

  • la famille UNIX (dont Mac OS X, Linux, iOS et Android) et
  • la famille WINDOWS.

 

Un peu de technique :

Le noyau Unix possède une grande portabilité, ce qui signifie qu’il est possible de mettre en œuvre un système Unix sur la quasi-totalité des plates-formes matérielles.

De nos jours les systèmes Unix sont très présents dans les milieux professionnels et universitaires grâce à leur grande stabilité, leur niveau de sécurité élevé et le respect des grands standards, notamment en matière de réseau.

Certains considèrent que le processus de développement de Linux (du noyau donc) et des applications centrales au système d’exploitation est moins rigoureux et cohérent que celui de FreeBSD, car décentralisé et peu structuré, ce qui serait un risque inhérent de sécurité (et de stabilité). C’est une question de point de vue.

Android, Bada, WebOS et Maemo sont construits sur un noyau Linux par contre le système d’exploitation iPhone dérivé de BSD et de NeXTSTEP qui sont tous lié à Unix.

Le système BSD reste une structure relativement simple, efficace, et peu consommateur en ressources. D’où son usage presque naturel sur des smartphones ou d’autres systèmes embarqués. Alors quand on l’installe sur des serveurs, machines généralement très puissantes pour supporter d’importantes charges de connexions simultanées, voici ce que ça donne aux heures de pointes :

Une utilisation faible de la mémoire vive, qui elle-même dépasse physiquement à peine les 500 Mo !

Charge d'un serveur de messageries pendant les heures de pointe
Sur ce serveur dédié à la messagerie, avec précisément 420 comptes d’utilisateurs :
Plusieurs interrogations sur un même POP à partir d’un PC fixe et d’un smartphone.
La seule limitation dans la fréquence des interrogations d’une boîte mail sera le volume de données (PJ en général, car une deuxième interrogation peut survenir avant que la première soit finie, si une pièce jointe tarde à se charger, à cause de sa taille, et du débit de la connexion internet (du serveur, jusqu’au poste client). 

 

Charge d'un serveur de sites web pendant les heures de pointe
Sur cet autre serveur dédié aux sites web, avec 70 sites vitrines dont 5 en e-commerce :

SERVEUR LÉGER, PUISSANT, RAPIDE, SÉCURISÉ.
Serveur léger puissant et rapide

 

Vous êtes intéressé par un hébergement professionnel ?

Vous souhaitez voir le détail technique des plans ?

 

 

POUR PLUS D’INFORMATIONS
OU UNE DEMANDE SUR MESURE :

CONTACTEZ-NOUS
CONTACTEZ-NOUS…

 

 

 

Bibiographie :

>> Le site officiel FreeBSD

>> FreeBSD sur Wikipedia

>> Les systèmes d’exploitation mobiles

>> Introduction aux systèmes Unix

>> Le site officiel Unix

>> Unix sur Wikipedia