Close
WooCommerce et Prestashop

Quel logiciel pour votre boutique en ligne ?

Et plus précisément, faut-il choisir un logiciel ou un module de e-commerce ?

 

Prenons le cas d’un logiciel comme Prestashop, adapté aux boutiques en ligne de type PME voire TPE, et un module de e-commerce comme WooCommerce qui s’ajoute au logiciel WordPress, le logiciel CMS (Content Management System : Système de Gestion de Contenus)  le plus répandu aujourd’hui.

 

Globalement, les deux solutions s’installent très facilement, en tennant compte bien sûr, que dans le cas du module WooCommerce, il faut évidemment avoir déjà une installation d’un WordPress fonctionnel.

 

PRESTASHOP :

Dans le cas du logiciel Prestashop, nous avons à faire à une véritable gestion commerciale en ligne, avec non seulement la boutique en elle-même, mais aussi la gestion du stock, si toutefois il s’agit d’une activité de négoce.
Le noyau du logiciel est très complet, avec en plus une bonne centaine de modules prêts à l’emploi. Ils faut les activer par un simple clic. Certains sont payant, mais la grande majorité sont gratuits et pré-installés.
Par exemple, en ce qui concerne les modes de paiement, il y a deux ou trois modules indispensables qui sont installés par défaut :

  • Le paiement par chèque,
  • Le paiement par virement,
  • Le paiement par compte PAYPAL.

Ces modules se paramètrent relativement facilement : un simple formulaire à remplir.

Très rapidement, la boutique en ligne est fonctionnelle. Tout dépend du nombre d’articles à mettre en place, leur descriptif, les photos, le référencement, etc… Mais ceci vaut pour les deux solutions : Prestashop et WooCommerce.

L’inconvénient de Prestashop, c’est sa taille : plus de 150 tables dans sa base de données, alors que WooCommerce (avec WordPress) n’en totalisent que quelques dizaines. Rien à voir non plus avec le logiciel Magento, qui à lui seul totalise plus de 400 tables et mérite un serveur dédié pour fonctionner à pleine puissance. Mais nous sommes là déjà dans de très grandes boutiques en ligne.

Concrètement, bien qu’il y ait un système de cache, l’affichage du site est plus lent qu’un WordPress, même avec un module WooCommerce en plus.

>> En savoir plus sur Prestashop

 

WOOCOMMERCE :

Le module ou plugin WooCommerce est plus sobre que Prestashop, on pourrait dire que par défaut son noyau est une petite boutique en ligne relativement légère.

Ce module utilise les fonctionnalités de WordPress, notamment ses tables, ce qui fait que la base de données de l’ensemble WordPress + WooCommerce, reste relativement petite. Cette configuration légère permet à la boutique en ligne de garder l’une des qualités de WordPress : un affichage rapide des pages. Et en matière de e-commerce, ce point là est important pour garder des clients.

Il en va de même pour le référencement du site : un affichage rapide plaît aux moteurs de recherche.

>> En savoir plus sur l’optimisation des pages et le référencement web

Côté inconvénients, WooCommerce à une désagréable tendance à être incompatible avec d’autres modules, comme des diaporamas, des captcha…. Quand on découvre ces problèmes, avant d’en connaître la véritable cause, il y a de quoi s’arracher les cheveux. Surtout quand il y a déjà une bonne vingtaine de modules à vérifier un à un par rapport aux incompatibilités avec WooCommerce.

Des briques à  monter :

Sa structure légère oblige ce module à avoir d’autres sous-modules pour espérer rivaliser avec une gestion commerciale complète.

 

Conclusion :

Le choix de Prestashop ou du module complémentaire WooCommerce pour WordPress, dépend de la taille de la boutique en ligne, le nombre d’articles, mais surtout, si il y a déjà un site existant, notamment un site géré par le logiciel WordPress. Il est bien évident que pour garder un bon référencement, le choix de rajouter un module à un site déjà existant et référencé, est préférable pour ne pas faire « disparaître » des pages web des écrans radar de Google.

 

 

POUR PLUS D’INFORMATIONS
OU UNE DEMANDE SUR MESURE :

CONTACTEZ-NOUS
CONTACTEZ-NOUS…